Les journalistes en classe face à la désinformation

Le mensonge court plus vite que la vérité. Sur Twitter, les fausses informations se répandent six fois plus rapidement que les vraies. Comment les rattraper ? Le rapport du groupe d’experts réunis en 2018 à l’initiative du ministre de l’Agenda numérique recommande de favoriser l’éducation et les « outils concrets qui aident les citoyens à mieux s’informer et à identifier plus rapidement la désinformation».
 
Voilà une nouvelle mission pour les journalistes : informer sur la désinformation. En pratique, ce n’est pas simple. Et la tâche est immense. Le CSEM et l'Association des journalistes professionnels ont décidé de proposer un outil sur cette thématique. Deux objectifs : éclairer en fournissant des balises, des pistes de réflexion et proposer des outils directement utilisables. Le contenu est également exploitable par les enseignants, les éducateurs ou les parents qui souhaitent aborder la question de la désinformation (« fake news »).
 
Précédé par une « petite histoire de la désinformation », l’outil est structuré en deux volets : une série de fiches explicatives (synthèses) et une série de fiches pédagogiques. Vous pouvez le découvrir en intégralité ou télécharger ci-dessous une section en particulier.

Télécharger la brochure complète

Partie 1. Petite histoire de la désinformation 

Partie 2. Synthèses
2.1. Les mots pour dire le faux 
2.2. Les intentions derrière la désinformation
2.3. Notre raison face à la désinformation
2.4. La propagation de la désinformation
2.5. Le fonctionnement des médias
2.6. L’information journalistique
2.7. Questionner une information

Partie 3. Fiches pédagogiques
3.1. Info ou opinion?
3.2. Où se cachent les faits et opinions? 
3.3. Vrai ou faux ?
3.4. Les intentions derrière la désinformation
3.5. Les effets de la désinformation
3.6. Questionner une information

Partie 4. Sélection de ressources pédagogiques 

Partie 5. Portfolio pour les animations en classe 

Public: 
Enfant
Adolescent
Jeune adulte
Adulte